Rechercher
  • Jade

5 réponses pour débuter le tarot



5 réponses pour débuter le tarot


Lorsque l'on débute on peut se sentir perdu.e face à l'immensité de possibles que représente le Tarot. Ajoutées à cela les injonctions ou règles contraires que l'on peut rencontrer sur le sujet, avec un soupçon de peur du débutant et de crainte de mal faire, on est vite bloqué.e, découragé.e et dans la confusion totale.


Pour palier certains blocages et vous aider à vous lancer en toute autonomie et avec simplicité, je réponds à 5 questions fréquentes qui m'ont été posées sur les réseaux sociaux ou par mail par des débutants. Cela peut vous aider si vous envisager de vous lancer ou même vous permettre peut-être de revoir des bases que l'on vous a imposé.


#1 - "Comment choisir son jeu ?"


Grande question qui revient énormément lorsque l'on débute le tarot. C'est une question à laquelle je n'étais pas préparée lorsque j'ai commencé à partager mes conseils et mes connaissances sur mon Instagram et sur ce blog. En effet, j'ai débuté le tarot en choisissant un jeu qui me plaisait... tout simplement. Je n'avais pas de considération de facilité pour apprendre ou de choisir un classique car "c'est un vrai tarot"


L'important pour choisir un tarot c'est :

  • de vous fier déjà à vos goûts personnels. Vous allez passer du temps avec, il faudra qu'il vous parle, qu'il résonne, qu'il vous donne envie d'apprendre et de le manipuler. Cherchez un esthétisme qui vous parle et vous plaît.

  • ne vous fiez pas à la facilité pour apprendre ou aux jeux conseillés pour débuter. Parfois ces jeux seront décevants ou ne répondront pas à vos attentes car le choix d'un jeu n'est pas mental.

  • si vous êtes réellement stressé.e sur la facilité d'approche des cartes, vous pouvez chercher à vous diriger davantage vers un tarot Rider-Waite-Smith (et ses successeurs dans les offres modernes sur le marché). Il s'agit d'un tarot qui aura l'intégralité de ses 78 cartes représentées par des scènes, ce qui facilite leur compréhension d'un premier coup d'œil. Mais si votre coeur penche pour un tout autre type de tarot, écoutez-vous.

  • écoutez-vous, c'est d'ailleurs l'ultime conseil que je vous donne. Même si c'est un tarot qui n'est pas le même que celui de votre ami.e ou qui n'est pas aimé ou recommandé par l'influenceur.se spirituel.le que vous adorez, tant pis ! Commencez à écouter son intuition commence déjà lors du choix de votre jeu (ou de votre nouveau choix, on peut recommencer à zéro quand on veut).


#2 - "Comment je mélange les cartes ?"


Une main derrière le dos, un oeil fermé, en sautant sur une jambe et en posant votre question, c'est l'idéal.


Sinon, vous pouvez faire comme vous le sentez. Il n'y pas de bonne manière de mélanger puisque le mélange, entre nous, ce n'est pas si important. Si vous réfléchissez à votre mélange au lieu de vous centrer sur votre intuition et votre question, vous pourriez avoir des résultats décevants.

Mon conseil est d'essayer plusieurs méthodes. Essayez la méthode que vous employez lorsque vous mélangez votre paquet de Uno. Essayez quelque chose de nouveau, de la main droite ou gauche, peu importe. Testez des méthodes jusqu'à ce que vous trouviez un geste qui est naturel et facile pour vous.


#3 - "Je n'ai pas de don...je peux tirer les cartes ? "


Bien-sûr que oui ! Si l'on vous dit l'inverse, méfiez-vous. C'est peut-être un besoin d'etre spécial.e ou élu.e qui se cache derrière cette affirmation. Mais chaque personne peut tirer les cartes. Déjà parce que cela s'apprend. Ensuite parce que les capacités qui sont appelées "dons" sont toutes en nous. Chacun décidera ou non des les exploiter, de les écouter, de les révéler, de les travailler. Des personnes peuvent aussi voir se manifester certaines capacités ou manifestations tôt dans leur vie, de manière spontanée alors que d'autres devront chercher plus en profondeur ou les travailler différemment. C'est tout.


Donc non, vous n'avez pas besoin de don, puisque vous avez déjà cette capacité en vous. Et oui, vous pouvez tirer les cartes même si aucune manifestation ne s'est présentée, même si vous pensez que ces capacités ne sont pas encore révélées chez vous.


Le tarot va vous aider à mettre en lumière votre intuition et d'autres capacités.


#4 - "Je ne veux pas lire l'avenir, est-ce que le tarot est fait pour moi ?"


Oui ! Si vous êtes attiré.e par ce jeu, le tarot est fait pour vous. En revanche, vous n'avez pas besoin de lire l'avenir pour utiliser votre jeu. Vous n'avez pas à être contraint.e de pratiquer un usage qui ne vous convient pas !


Le tarot peut être utilisé dans bien d'autres domaines et à des fins bien différentes. Travailler sur soi, développer sa créativité, trouver une aide quotidienne, améliorer son estime de soi, être inspiré.e... Ce sont des usages que vous pouvez tirer du tarot, sans avoir à lire l'avenir.


Pratiquer un tarot qui n'est pas prédictif n'est pas limitant, moindre ou "un faux tarot". C'est un autre usage, celui que vous choisissez d'en faire et c'est très bien !

Le tarot est un outil fantastique à la symbolique riche, variée et multiple, il n'a pas à être réduit à un seul usage. Tous les usages sont acceptables, à vous de déterminer le ou lesquels vous parlent le plus dans votre pratique personnelle !


#5 - "J'aimerai faire de la divination mais on me dit que le tarot ne sert pas à lire l'avenir... c'est vrai ?"


Comme pour la question précédente, vous faîtes comme vous le voulez. Pour légitimer une pratique, pour apporter une dose de sérieux, certains égos mal placés entendent humilier et fermer la porte à une pratique ancienne du tarot. Si utiliser votre tarot pour lever le voile de l'avenir vous plaît, faites-le. C'est un usage totalement légitime, valide et acceptable s'il est éthique et honnête.


La pratique reste la même... C'est juste le timing des révélations qui changent au final.

Souvenez-vous que pour le tarot prédictif (divinatoire) ou introspectif (psychologique) vous gardez toujours votre libre arbitre malgré ce que les cartes ou les professionnels peuvent vous révéler (parce que le libre arbitre n'a pas de timing non plus, il peut donner l'impression d'être restreint dans le présent comme dans le futur...N'oubliez jamais que vous avez le dernier mot et le choix, toujours).