top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJade

Créer sa pratique sorcière




La pratique de la sorcellerie est ancienne. Bon nombre de traditions, de visions ont existé et tendent à continuer de s’exprimer surtout avec l’avènement de la spiritualité moderne et de la sorcellerie moderne. Tout en respectant les croyances de chacun, les traditions qui sont parfois également à respecter pour éviter tout appropriation, je prône une certaine liberté dans la pratique sorcière.


J’aime cet espace de liberté, cette vision où je peux dicter mes propres règles et ne pas me cantonner aux dires d’autres personnes qui en ont inventé avant mois. L’idée n’est pas de renier ou de manquer de respecter aux personnes qui nous ont précédé ou qui en connaissent davantage que nous, mais d’apprendre à s’émanciper et à créer notre propre pratique.


Le respect et l’émancipation ne sont pas contradictoire, l’apprentissage et l’indépendance non plus.


Je vous propose aujourd’hui d’aborder 4 points pour vous aider à créer votre propre pratique sorcière.



4 conseils pour créer sa propre pratique de sorcière moderne
Créer sa pratique sorcière


#1 - Établir son code


Le premier pas important selon moi va être de décider, qui vous êtes et ce que votre pratique défend. Je vous invite à prendre le temps de réfléchir et de répondre à ces questions :


  • Quelles sont vos valeurs ?

  • Quelle est votre éthique ?

  • Comment voyez-vous votre pratique ?

  • Quelles sont vos limites ?

  • Qu’attendez-vous de votre pratique ?

Ces questions seront déterminantes selon moi pour éviter parfois de se perdre en chemin, de tester des choses qui ne nous ressemblent pas, de nous engluer dans certaines pratiques que nous pourrions regretter ou qui nous coupent au final de l’essence même de notre pratique.


Vos croyances sont aussi comprises dans ce “code”.


  • Croyez-vous en certaines divinités ?

  • Êtes-vous monothéiste ?

  • Athée ?

  • Cela a-t-il une importance dans votre pratique ?

  • Quelles sont vos croyances dans le monde ésotérique ?

Il y a des concepts et des entités auxquelles je ne crois pas dans ma pratique personnelle. Ainsi je ne verrais pas tester et développer des sorts, des rituels qui font appel à elles.


Afin de demeurer dans une pratique qui a du sens pour vous, en dessiner les contours et les fondations me semble déterminant !



# 2 - Suivre son intuition et ses envies !


Suivez vos envies.


La pratique sorcière est selon moi très fortement reliée à l’intuition, à nos désirs, à notre instinct. Se laisser guider par le mental peut vous amener à choisir des voies qui “doivent” être suivies (WARNING : le mental est important pour tout choix et pour tout essai. Il vous protège en vous empêchant de vous mettre en danger.)


Écoutez-vous. Certaines choses correctes pour certaines personnes peuvent ne pas l’être pour vous ! Nous avons tous.tes des valeurs différentes, des visions et des cadres de vies différents. Nous pouvons nous respecter tout en adoptant une pratique personnelle et différente.


Choisissez avec le coeur (et avec prudence). Osez tester de nouvelles choses et sortir de votre prisme de pensée. Parfois nous suivons des habitudes, des routines, des conseils qui sont rassurants mais qui ne sont peut-être pas la vérité absolue. En vous ouvrant à la nouveauté et au test, vous pourriez aussi ouvrir la voie à la remise en question de vos pratiques. Ce qui est une bonne chose pour éviter certaines dérives ou abus.



#3 - Prendre en compte son énergie


Nous n’avons pas tous la même énergie, la même santé, la même vie, les mêmes besoins ou envies.

C’est important de le prendre en compte et de ne pas chercher à appliquer à la lettre les conseils, rituels et pratiques des personnes qui affichent leur vie de sorcier.e parfait.e.


Vous avez votre réalité et votre pratique doit coller à cette réalité pour être réellement la votre. Elle n’en sera pas moins magique.


Faites le point sur votre énergie : avez-vous assez d'énergie pour tout ces grands rituels très complexes, chaque semaine ou jour ou mois ? Si ce n'est pas le cas, ne vous forcez pas. Baissez l'intensité, ralentissez le rythme, adaptez.


Prenez en compte votre vie quotidienne. Vous permet-elle de suivre le rythme d'une pratique idyllique partagée sur les réseaux sociaux ? Si ce n'est pas le cas, rappelez-vous que votre intention est tout ce dont vous avez besoin et tout ce dont vous avez à vous occuper. Vous pouvez trouver des moyens de travailler avec elle sans vous épuiser, sans vous culpabiliser ou sans tenir un rythme qui ne fera que brûler votre énergie.


Pensez aux pratiques que vous voyez, que vous lisez. Correspondent-elles vraiment à votre code (vu plus haut), à vos besoins ? Créer sa pratique sorcière c'est être en accord aussi avec soi, se connaître ou apprendre à se connaître davantage. Commencez par cela !



#4 - Se renseigner, s’informer, rechercher


La recherche est un des grands aspects de ma propre pratique. La lecture, la recherche, l’analyse fait partie intégrante de ma pratique sorcière. J’en apprends tous les jours et surtout je me remets en question chaque jour.


Il est important de savoir avec quoi vous travailler, les risques, la dangerosité ou toxicité de certains outils et plantes, mais aussi de prendre garde à certaines pratiques qui ne peuvent pas vous appartenir (c’est la fameuse appropriation culturelle sur laquelle je pense nous pouvons tous et toutes travailler).


Quelques livres sur le sujet :

  • Rebel Witch de Kelly-Ann MADDOX

  • Sorcière Intuitive de Astrea TAYLOR

  • Le Manuel pratique de la Sorcière Moderne de Yabyum ROWANROOT

  • Cosmic Witch - Manuel d’une sorcière moderne de Mélody SZYMCZAK




324 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page