top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJade

Le guide pas à pas pour se mettre au tarot



Mes conseils de tarologue pour débuter votre apprentissage du tarot de marseille
Le Guide pas à pas pour se mettre au tarot



De nombreuses personnes sur Instagram viennent me voir avec la même problématique, que nous avons tous et toutes rencontrés un jour, quand nous étions jeunes et insouciants : comment se mettre au tarot ?

Pourquoi ce jeu apporte tant de préoccupations et d’anticipation ? Je pense avoir la réponse (coucou l’élitisme, les fausses croyances sur une pratique digne des seuls élus et bien-sûr, un peu la complexité du système de jeu).


Si vous ne savez pas encore ce qu'est le Tarot, je vous renvoie au tout premier article écrit sur ce blog : Qu'est-ce que le Tarot ?


Je ne vais pas vous donner un itinéraire miracle afin que les choses soient faciles. Je peux juste vous donner les meilleurs conseils que j’ai suivi et qui, je pense, pourraient vous être bénéfiques. J’ai passé 7 ans, et je passe encore mon temps, à me former au tarot. Il est possible de faire moins avant de se professionnaliser, il est possible de faire plus. L’apprentissage selon moi ne s’arrête jamais. Cependant, afin d’acquérir les “bases” vous permettant d’avoir une pratique autonome, voici quelques conseils bien pratiques.


#1 - Prérequis : Choisir le bon jeu

Instinctivement, je n’ai pas recherché au début de ma formation de tarot un type de jeu précis. Mon envie de me mettre au tarot s'accompagnait d'une ambition précise : je cherchais un tarot noir et blanc. Comme un flash qui me venait. Je ne cherchais pas à pratiquer avec un tarot de Marseille ou un tarot Rider-Waite-Smith (qui m’était totalement inconnus à l’époque). Je voulais un jeu qui me plaise, qui m’appelle et m’attire. Je l’ai trouvé en voguant sur internet car à l’époque je n’avais aucune idée de là où pouvait bien s’acheter ce type de jeu.


Ma petite histoire passionnante est là pour vous révéler mon premier conseil : se mettre au tarot c’est tomber un peu amoureux de ce jeu iconique. Mais aujourd’hui, bon nombre de jeux sur le marché n’ont rien à voir avec les jeux historiques. Et vous n’avez absolument pas besoin de débuter avec des jeux qui ne vous appellent pas.


Pourquoi est-ce important pour débuter votre apprentissage ? Parce que vous allez nouer une relation personnelle avec ce jeu de cartes divinatoires. Vous allez explorer des thématiques personnelles et profondes, ou des éléments de votre vie quotidienne. Vous allez devoir parler son langage et lui le vôtre. Afin d’avancer, vous allez être amené à avoir envie de sortir votre jeu en toute occasion, à manipuler vos cartes, à ressentir la puissance des symboles qui en découlent. Pratiquer avec un jeu pour lequel vous ne sentez que de l’indifférence vous ralentira, scolarisera (quel joli mot inventé dans ce contexte) votre pratique qui est au départ basée sur le plaisir et l’envie de découvrir l’art du tarot.


Choisir le bon jeu, c’est choisir un stylo qui vous convient lorsque vous devez rédiger à la main un manuscrit de 800 pages. C’est important car c’est sur la durée que votre connexion et votre équipe sera testée.


#2 - Vos fournitures


Je ne recommande pas de vous ruiner en matériel inutile. Les jeux de tarot sont déjà un certain budget et nous n’allons pas en rajouter quand on sait que seule votre intuition vous aidera à avancer.

Ce que je veux désigner ici par fourniture, sont des choses très simples :

  • un cahier (et un stylo) (voir un fichier Word sur votre PC) dédié à vos tirages et à vos connaissances

Et pour créer votre propre journal de tarot, je vous renvoie vers cet article : Comment créer votre journal de Tarot ?

  • le livret de votre tarot qui, même s’il n’est pas 100% complet contiendra au minimum la vision de l’auteur sur le jeu qu’il a créé

  • beaucoup, beaucoup, beaucoup de ressources (livres, mais aussi blog, vidéo, comptes sur les réseaux sociaux).


Je suis la première (dans mon passé de spécialiste de l’information) à recommander de toujours vérifier et valider les informations que nous croisons sur internet. Les réseaux sociaux ne sont certainement pas une source à suivre les yeux fermés ! Il y a beaucoup de belles informations, de fabuleuses visions, mais assurez-vous toujours de vérifier ce que vous lisez.




#3 - Concrètement, comment débuter ?


Ce que je vous conseille pour débuter votre apprentissage, c’est de faire connaissance avec votre jeu.

Cela peut prendre du temps (78 cartes ce n’est pas rien), mais c’est une première phase nécessaire pour moi. Je trouve qu’il y a un véritable plus dans le fait d’avoir pris du temps pour étudier les cartes une par une, de les avoir observées avant de lire des pages et des pages de description sans avoir sorti son jeu du paquet.


Prenez les cartes une par une, observez chaque détail, prenez des notes (même si elles ne sont pas 100% raccord avec le livret ou votre livre, peu importe gardez-les quand même). Lisez la description des cartes.

Vous n’êtes pas obligé de réaliser ce travail d’un seul coup. Prendre plusieurs sessions pour fractionner les 22 arcanes majeurs, puis chacune des 4 suites peut très bien se faire. Si votre jeu n’est pas un “descendant” du Rider-Waite-Smith (c'est-à-dire qu’il n’a pas les cartes des 4 suites illustrées par des scènes), prenez le temps de lire la description dans votre livre afin d’y trouver un lien logique, comme une histoire.


# 4 - Et après ?


Inclure le tarot le plus possible dans votre vie est une des clés afin de faciliter votre apprentissage (pour avoir quelques exemples d'usages au quotidien : Utilisez votre Tarot au quotidien ).

La carte du jour à tirer chaque matin est un très beau rituel matinal à réaliser. Cependant, plus je conseille les personnes, plus je pense que la tirer le soir afin de repenser à une leçon dans notre journée est un bien meilleur conseil formateur. Cette carte du soir vous permet de rapprocher votre arcane d’une situation concrète, d’une émotion particulière. La carte du matin est souvent un saut dans l’inconnu, la journée est pleine de possibilités, au début on tâtonne et finalement on ne sait pas tellement ce que nous dit cette carte.

En revanche, le soir, elle se lie à quelque chose. Nous pouvons la connecter à un évènement réel.


# 5 - Tirage or not Tirage ?


Ce conseil sera à appliquer si vous vous sentez à l’aise avec, bien entendu. Je pense que la pratique est votre meilleure alliée pour débuter le tarot. Avoir déjà fait connaissance avec vos cartes (conseil n°3) vous permettra d'éviter les moments de panique intense lorsque La Mort ou le Diable sortent par surprise dans un tirage.

Apprendre à écrire ou à pratiquer la musique se fait par une combinaison de théorie et de pratique. Se lancer, dans de petits tirages au départ (comme le tirage à 3 lames) est un bon moyen d’y aller en douceur tout en pratiquant.


#6 - Vous réserver un créneau pour le tarot


Même si je suis partisane du Tarot tous les jours et toutes les heures, lorsque l’on débute son apprentissage il est utile de se prévoir un vrai temps pour soi, sans distraction afin d’étudier ses cartes. Vous n’avez pas besoin d’en faire un moment ultra sérieux et rébarbatif qui ne vous donnera pas envie !

Mettez de la musique, installez-vous confortablement, détendez-vous. Vous avez décidé d’apprendre le tarot pour vous, pour vous faire plaisir. N’incluez pas plus de discipline ou de contrainte qu’il n’en faut, juste assez pour être dans les meilleures conditions d'apprentissage possible (et avec plaisir).


#7 - Soyez patient avec vous-même


Le principal tort que l’on peut se faire est de placer des attentes trop hautes ou de vouloir y aller trop vite. Le tarot est, selon moi, une discipline qui s’apprend énormément sur l’expérience et la durée. Vous pourrez acquérir beaucoup de connaissances très vite, mais 5 ans plus tard vous serez encore un grand débutant qui redécouvre un arcane en lisant un nouveau livre ultra passionnant sur le sujet. En accueillant cet esprit du grand débutant, vous serez moins happé par les résultats et la frustration de ne pas arriver à retenir les significations de vos arcanes sera moins intense.


#8 - Sortez de votre zone de confort


Cet ultime conseil ne vous servira peut-être pas au tout début de votre apprentissage mais vous permettra de passer un certain cap.

Challengez-vous. Décidez d’effectuer un tirage pour vous, sans courir immédiatement vers votre livret. Oui, les premières fois, on tétanise et on se dit que l’on ne sait rien, que l’on arrive pas à se souvenir de ce que peut bien signifier le 8 de Coupes ! Mais ce n’est pas grave, au moins vous essayez et peut-être que certains éléments vous seront venus. Au fur et à mesure cela viendra, et la confiance se mettra en place.




En bref


Le tarot n'a pas à être difficile ou insurmontable. L'état d'esprit joue beaucoup (comme dans chaque aspect de nos vies) afin de se lancer et de débuter son apprentissage avec sérénité.


489 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page