Rechercher
  • Jade

Comment interpréter les cartes négatives du Tarot ? Partie 2.




Apprenez à décoder de nouveaux arcanes dits négatifs du Tarot
Interpréter les cartes négatives du Tarot, partie II


Les cartes du Tarot sont toutes porteuses de messages et de conseils. Il s’agit d’une vraie expérience de soi-même et de l’avenir. Tirer les cartes est un vrai plaisir et un bonheur pour moi. Je suis passionnée par cela, et je pense que vous l’êtes aussi. Mais on ne va pas se mentir, quand on tire certaines cartes les “Oh non…” nous arrive à tous. Parce que le Tarot n’est pas de tout repos et représente les aléas de nos existences humaines, il peut arriver de tomber sur les fameuses “mauvaises” cartes. Selon moi ce terme n’a pas lieu d’être car chaque lame a sa sagesse et savoir en tirer partie rejette cette connotation négative qu’on lui porte.


Il y a quelques semaines, je voyais déjà avec vous dans le détail comment interpréter le Diable et l’Arcane sans nom.

Ne vous en faîtes pas, on a encore du boulot, elles ne sont pas les seules à faire peur.

À tort, bien-sûr.


Aujourd’hui nous allons détailler un peu plus 3 nouvelles cartes dites négatives : la Maison-Dieu, le 3 d’épées et le 10 d’épées.


#1. La Maison-Dieu : le coup de tonnerre


Aïe, celle-ci est terrifiante au premier abord, et effectivement au deuxième abord, elle n’est pas plus rassurante.

En effet, avec la Maison-Dieu, ça déménage. On secoue tout ce que vous preniez pour acquis, tout ce que vous pensiez gravé dans le marbre. Cet arcane vient donner un grand coup de pied dans la fourmilière, dévastant tout sur son passage et vous laissant seul au milieu des débris, plus sûr de rien.


Mais est-ce vraiment, toujours, une mauvaise chose ?


Je m’explique.


La Maison-Dieu n’annonce pas seulement de manière littérale, que la foudre va détruire la moitié de votre maison. Elle annonce plutôt la destruction de ce qui était bien ancré, bien structuré. Vos croyances, vos opinions, vos sentiments, les relations effectivement, vos certitudes. Le processus est très bouleversant mais tellement libérateur.


Vous voyez les croyances profondes avec lesquelles on vous a éduqué ? Vous cernez les certitudes que vous vous imposez car “c’est comme ça”, sans remise en cause ?

Et bien là, pour le coup, ça va être remis en cause.


La Maison-Dieu c’est la tempête avant le calme. Cela sous entend donc que le calme va revenir, car après le premier choc et la perdition devant toutes ces remises en cause, on est apte à réfléchir, à voir les choses plus clairement. La destruction de nos schémas, de nos croyances et de nos certitudes permet simplement la remise en question, la prise de recul et de céder la place pour de nouvelles idées.


Le processus n’en reste pas moins difficile et dévastateur, on se sent perdu puisque l’on est plus sûr de rien. Mais ici encore, le Tarot nous enseigne que tout est passager et que le soleil va bientôt revenir avec la tempête.



#2. Le 3 d’Épées : le collège des cœurs brisés


Cet arcane mineur a une connotation si négative… Et pour cause, il est terrible à voir apparaître dans un tirage. Quand on court vers notre livre pour en lire la signification, on a des sueurs froides : “cœurs brisés”, “trahison”, “tromperie”... Quel programme !


Cette carte n’a pas d’issue positive, on s’en doute. Mais encore une fois, la leçon est ailleurs. Une fois le 3 d’Épées sorti, la vérité est là. Au grand jour, les choses se révèlent. Vous pouvez en avoir le cœur net et mettre le doigt sur le problème.


C’est une carte avec laquelle j’ai une relation assez personnelle, pas du tout dans les significations généralement admises. Pour me confier un peu plus, j’ai la désagréable habitude de me briser le cœur toute seule comme une grande en prenant des choses trop à cœur. En aucun cas elle n’a jamais annoncé pour moi un véritable cœur brisé par quelqu’un d’autre ou une trahison. Je pense que certaines cartes dites “négatives” ont une résonnance différente en fonction du lecteur. Il est important de revenir à l’essence même de la carte. Ici, le cœur brisé, transpercé par des épées comme l’illustre le Tarot Rider-Waite-Smith.


Donc si cette carte tombe dans votre tirage, ne courrez pas catastrophé vers votre tendre moitié ou n’attendez pas le couteau entre les dents vos amis qui seraient susceptibles de vous trahir. Mais identifiez à quelle situation de votre vie cette carte s’est appliquée la première fois que vous l’avez tirée.