Rechercher
  • Jade

L'over-tarot : astuces et solutions


Mes conseils de tarologue professionnel pour sortir du surmenage de sa pratique de tarot
L'Over-Tarot : astuces et conseils


L’Over-Tarot… Qu’est-ce donc ?

C’est tout simplement ce que j’appelle la surdose du tarot. Que l’on en soit au tout début de sa pratique ou à des années d’expérience de tirages de cartes, faire une overdose de tarot est tout à fait possible.


Il m’est déjà arrivé de le vivre moi-même, à plusieurs moments de ma vie, pendant des périodes plus ou moins longues (des jours, des semaines...et des mois). Ce n’est rien de grave, et c’est surtout totalement normal.

Afin de vous aider à surmonter ce moment peu agréable dans votre pratique (et qui peut très bien arriver dans n’importe quel domaine de votre vie, de votre spiritualité), voici quelques conseils qui m’ont permis de surmonter cette surcharge tarologique.


#1 - Se déculpabiliser


La première chose qui permet de surmonter cette période de vide et de surmenage spirituel, c’est de se déculpabiliser. Combien de personnes se sentent coupables de ne pas pratiquer régulièrement ? Combien de personnes s’en veulent de ne pas faire leur tirage du jour/de la semaine ou de la pleine lune ?


Ce qui semble un peu drôle mis par écrit tant on a l’impression qu’il s’agit d’une obligation, d’un travail ou d’une charge que nous devons accomplir. Rien n’est moins vrai !

Si vous avez un jour décidé de prendre en main votre jeu de cartes, c’était par plaisir, par envie, par appel. Il y avait une motivation présente qui vous donnait la satisfaction de manipuler votre jeu, de tirer les enseignements qu’il avait à vous transmettre.


Est-ce que tirer les cartes seulement au nouvel an, c’est vraiment faire du tarot ?

Est-ce que mettre de côté les cartes pour prendre une décision, c’est vraiment pratiquer le tarot ?

Est-ce qu’une pause de 6 mois, c’est toujours du tarot ?

Est-ce que ne pas me ruer sur mes cartes dès que j’ai un problème, c’est vraiment faire du tarot ?


La réponse à toutes ces questions… c’est oui, bien-sûr !


Au fil du temps, on peut penser que l’on doit tirer les cartes pour pratiquer le tarot. Alors dans l’absolu, oui. Mais personne n’a dit qu’il fallait aller au charbon 3 fois par jour pour tirer ses cartes !

En se culpabilisant (“Oh non… mon tirage du jour… bon vite fait entre le café et le biberon, au moins c’est fait.”) on enlève la notion de plaisir, la liberté que le tarot peut apporter est limitée et nous ne sommes plus du tout dans une démarche d’écoute de nous-même, chose un peu nécessaire lorsque l’on tire les cartes selon mon humble avis.


Alors...première étape lorsqu’une panne tarologique intervient : on n’en rajoute pas en se flagellant d’oublier de tirer les cartes un soir de pleine lune et de préférer regarder la nouvelle série cocooning de Netflix.


C’est ok, vous avez le droit de faire tout ce que vous voulez, c’est votre tarot, vos règles.


#2 - Accepter son rythme


Je le disais plus haut, la nécessité de faire une pause est un ressenti parfaitement humain et normal. Nous sommes tous dans un cheminement personnel et même si la spiritualité semble imposer un engagement constant et inaltérable… dans la réalité ce n’est pas toujours possible. Moi-même, j’ai des périodes de grands black-out parce que mes énergies le demandent, je suis dans un mood différent, j’ai d’autres choses à gérer...bref la vie !


Avec son tarot, c’est pareil. Un surdosage peut arriver pour énormément de raisons, mais aussi par une croyance qu’il faut tenir un certain rythme pour être légitime ou valable (ou parfois, pris par la passion du tarot on peut vouloir en faire beaucoup et se saturer soi-même).

Une chose que j’ai appris durant ces années de pratique et d’apprentissage, c’est d’accepter mon rythme personnel et spirituel.


Nous reconnaissons dans beaucoup de domaine une liberté d’y aller à son rythme. Pour la spiritualité en général ou le tarot en particulier, même si c’est cool, même si c’est pour notre bien… c’est pareil !


Nous n’avons pas tous la même énergie, la même vie, les mêmes envies ou besoins. C’est parfaitement ok de ne vivre qu’avec son tarot h24 (oui vous pouvez si vous le souhaitez tirer les cartes plus d’une fois par semaine… les préjugés ont la peau dure…), mais c’est aussi parfaitement ok de ne tirer les cartes qu’à chaque anniversaire par exemple, ou pour une occasion spéci