Rechercher
  • Jade

Mes conseils pour vous former au tarot

Dernière mise à jour : 28 avr. 2021


Mes astuces de tarologue professionnelle pour débuter votre pratique du Tarot de Marseille
Mes conseils pour vous former au Tarot





Beaucoup de personnes viennent régulièrement sur Instagram pour me contacter et me demander des conseils en tant que “grands débutants”. Je vous comprends parfaitement si vous vous sentez un peu perdu ou bien submergé parfois devant l’ampleur du Tarot. C’est un jeu qui paraît complexe, qui souffre aussi de grands préjugés (un élitisme qui tend à dire qu’il faut être l’élu ou bien connaître déjà toutes les cartes par cœur avant d’acheter son premier jeu… quel est l’intérêt… ?). De plus, pour certains vous exercez souvent déjà vos talents avec des oracles que vous estimez plus faciles et accessibles. Ce que je comprends aisément encore une fois. Il en existe de toutes sortes mais certains sont particulièrement accessibles : moins de cartes que le Tarot, des mots-clés ou phrases inspirantes directement sur les cartes, des illustrations plus intuitives ou claires à décoder d’un premier coup d'œil.


Tous ces élements m'ont donné envie de vous transmettre des pistes pour vous lancer, que j'ai moi-même suivi à mes grands débuts avec ce jeu divinatoire.


Je vous partage donc 5 conseils pour débuter votre pratique du Tarot.


#1 - Détendez-vous


La première étape avant d’aborder ce grand jeu divinatoire qu’est le Tarot, c’est de se détendre. Ne vous mettez pas trop la pression. Je suis étonnée de voir que vous avez parfois une réelle appréhension à l’idée de vous lancer. L’envie est là, vous souhaitez apprendre et pratiquer le Tarot, mais la pression monte.


Le Tarot reste un jeu de cartes. Il est à la base créé pour jouer. Prenez-le comme tel. Dites-vous qu’il s’agit juste d’un nouveau jeu, fourni la plupart du temps avec ses règles (votre livret comprenant les interprétations des cartes et quelques tirages de bases normalement).

Vous pouvez aussi le voir comme un énième oracle si cela vous permet de dédramatiser ce jeu. Il y aura un peu plus de cartes, mais au final, la démarche est la même. Lorsque vous faites l’acquisition d’un nouvel oracle, vous consultez probablement son livret, pour connaître les interprétations que le créateur a donné à chaque carte, sa vision des choses ? Faites pareil avec le Tarot.


Ne faites pas peser sur vous des limites qui n’existent pas.


#2 - Choisissez un jeu qui vous convienne


Je répète souvent que je n’aime pas particulièrement vous conseiller des jeux pour débuter car c’est un choix très personnel. Vous allez devoir nouer une relation avec les cartes, avoir l’envie de les sortir pour approfondir votre pratique. Avoir un jeu qui vous plaît moyennement n’est pas très productif selon moi. Le risque étant que vous n’arriviez pas à vous y connecter ou ne pas vous sentir passionné par ce qu’il dégage.


Cependant, les grands débutants pourraient se sentir rassurés en utilisant des jeux de type Rider-Waite-Smith (c’est à dire des jeux de Tarots dont l’ensemble des 78 cartes représentent des scènes illustrées. Le Tarot de Marseille ne possédant que 22 cartes illustrées par des scènes, et les 56 autres cartes illustrées de manière plus “minimales” comme nos jeux de cartes à jours avec leur coeurs, carreaux, piques et trèfles si vous voyez la comparaison). Mais encore une fois, si un jeu vous appelle plus qu’un autre suivez votre intuition. Commencez d’ailleurs à suivre votre intuition de cette manière.



#3 - Pratiquez le Tarot


N’hésitez pas à pratiquer des tirages, même très simples, imparfaits ou incompréhensibles au départ. Vous ferez comme vous le sentez bien entendu au final, mais ceci est un simple conseil qui a très bien fonctionné pour moi et que je pense utile pour vous.


Vous imposer de ne pas faire de tirage avant d’avoir connu l’ensemble des cartes est pour moi assez problématique car cela contribue au mysticisme autour de ce jeu, à le rendre encore une fois inaccessible pour les non initiés.


Pour vous donner un exemple, quand j’étais enfant j’ai pris des leçons pour jouer du synthétiseur pendant 3 ans. Nous avions chaque semaine des heures de solfège pour apprendre les notes, les bases, les gammes et pour apprendre à lire les partitions. Mais nous avions aussi en parallèle des leçons pour pratiquer, pour jouer de l’instrument.

Le solfège, c’est vos moments où vous étudiez la signification de chaque arcane (ce qui est très important), les leçons de synthétiseur sont quant à elle équivalentes aux moments où vous allez tirer vos cartes.

Est-ce que vous allez immédiatement jouer parfaitement “My heart will go on” de Céline Dion ? Bien-sûr que non ! (Oui, elle m’a marqué, j’avais 8 ans je l'ai travaillé pendant des mois.) Vous allez devoir pratiquer encore et encore !


Ici, je vous renvoie au conseil n°1 : détendez-vous. Commencez par faire de tous petits tirages, avec des questions très simples et ne mettez pas tous vos espoirs dans la réponse. Amusez-vous.