top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJade

Non, il n'y a pas de bonne façon de tirer les cartes



Et non, n'en déplaise à certain.es, il n’y pas de bonnes façon de tirer les cartes !


Je reviens avec vous dans l’article de ce mercredi sur 5 fausses croyances liées à la pratique du tarot (et même de la cartomancie en général).


L’essor du tarot et de la cartomancie, mais cela peut s’appliquer à l’ensemble du domaine spirituel, a permis de démocratiser ces pratiques. Pourtant, encore beaucoup de personnes entendent imposer des visions, pratiques qui ne sont après tout, que personnelles.


On va revenir ensemble sur 5 injonctions que l’on peut entendre quand on débute, et on va les dégoupiller ! Et vous verrez après ça, vous aussi vous saurez qu’il n’y a pas de “bonne” façon de tirer les cartes.





Non, il n'y a pas de bonne façon de tirer les cartes


#1 - "Il ne faut utiliser le tarot que pour les questions ouvertes"


Non, non et encore non.


Voilà ma réponse fermée.


Si vous souhaitez n’utiliser votre tarot que pour des questions ouvertes, c’est votre droit, et non un impératif à imposer à l’ensemble du monde. Cela relève de la pratique divinatoire de chacun.e, de sa vision de la cartomancie, de sa capacité à comprendre les messages des cartes (et oui).


Si vous souhaitez utiliser le tarot afin de répondre à des questions fermées vous pouvez. J’aime personnellement mixer les deux approches. Avoir une réponse fermée quand j’en ai besoin, et ajouter toujours une question plus ouverte (peut-être pour savoir comment parvenir à ce résultat, comment procéder…).


Pour déterminer si vos cartes tendent plus vers le oui que vers le non, vous pouvez dans un premier temps les étudier une par une et créer une “grille” de correspondances. Pour telle carte, c’est non, pour l’autre c’est oui, etc. Par la suite, fiez-vous à votre intuition lors des tirages. Mais commencer avec une grille de correspondances vous aidera dans un premier temps.



# 2 - "Le tarot ne sert pas à lire l’avenir"


Non, non et encore non. 


Si vous ne souhaitez pas tirer les cartes pour répondre à des questions sur votre futur, c’est votre droit. Mais cela ne concerne que vous et votre approche de la cartomancie.


Si vous souhaitez poser des questions sur votre futur et prendre connaissance de ce que les cartes révèlent, c’est votre droit aussi. Ne perdez juste pas de vue que vous gardez votre libre arbitre en tout temps et qu’un futur annoncé n’est qu’une possibilité, pas une certitude.


Sinon, faites-vous bien plaisir !


#3 - "Il faut utiliser le tarot de Marseille pour tirer les cartes"


Non, non et encore non.


Que vous choisissiez d'étudier le tarot ou que vous ayez choisi plutôt les oracles, rien n’est obligatoire en termes de jeux à utiliser.


Vous pouvez tirer les cartes avec votre tarot sur le thème des chats.


Vous pouvez ne jamais toucher un tarot de votre vie.


Le tarot est un outil merveilleux, mais c’est un outil parmi tant d’autres.


Le tarot de Marseille a ses atouts, son histoire. Mais il n’est pas le seul à posséder une histoire, à être révélateur. Outre atlantique il n’est même pas si connu. C’est le tarot Rider Waite Smith qui le coiffe au poteau ! Alors évitons l'élitisme, et choisissons plutôt un jeu qui nous appelle.


De la même façon, si votre truc c’est les oracles mais que vous entendez partout à quel point "le tarot c’est au-dessus" : ce n’est pas vrai.

Écoutez vous afin de choisir l’outil que vous préférez pour pratiquer la cartomancie. Rien d’autre ne vaut la peine d'être écouté.


#4 - "On ne doit tirer les cartes que tous les 6 mois"


Et pourquoi pas uniquement les vendredis 13 quand la lune est pleine et qu’il y a une éclipse solaire ?


Non, non et encore non.


Il ne faut pas perdre de vue que les tirages peuvent être addictifs et qu’il n’est pas sain de se reposer sur ses cartes pour prendre toutes ses décisions. Mais si vous avez une pratique saine, une distance et un recul entre ce que les cartes révèlent et votre liberté d’agir, ne vous privez pas.


Il n'y a pas de jour à éviter, il n'y a pas de moments à respecter. Écoutez-vous et ne vous limitez pas. Si vous prenez soin de vous dans votre pratique et que vous avez une relation saine avec votre jeu, il n'y a pas plus de restrictions que cela à adopter.


#5 - " Il faut connaître l’intégralité de qui a été écrit sur le tarot pour vraiment tirer les cartes"


Vous n'êtes pas historien.nes, ni théoricien.nes.


Vous n’avez pas à connaître toute la chronologie, tous.tes les auteurices, toutes les adaptations ou visions différentes du tarot pour pratiquer. Si cela vous intéresse, c’est génial parce que c’est passionnant !


Mais sinon, ne vous forcez pas, ne vous sentez pas illégitime, ne vous stressez pas face à des personnes qui s’amuseront à faire du name dropping.


C’est juste de la poudre aux yeux et au final le tarot c’est une relation entre vous et votre jeu, c’est entre vous et votre intuition, c’est entre vous et vous-même. Même quand vous tirez les cartes pour autrui, le tarot n’a pas de pouvoir magique. C’est vous qui parlez, c’est vous qui traduisez, c’est vous qui interprétez et qui transmettez.



En bref


Il n'y a pas de bonne façon de tirer les cartes. Il n'y a que des façons de faire, multiples, variables qui vont dépendre des personnes qui pratiquent. Vous aurez les vôtres, et elles n'ont pas à obéir aux règles édictées par d'autres personnes. Faites ce qui résonne, ce qui vous semble juste, ce qui sonne juste. Ne vous forcez pas.

58 vues0 commentaire

Comments


bottom of page